L’éco-conduite est un ensemble de pratiques adaptées à la conduite d’un véhicule dans le but de réduire sa consommation de carburant. Si vous souhaitez diminuer votre impact sur l’environnement ou si tout simplement vous souhaitez réaliser des économies financières, alors vous devriez pratiquer l’éco-conduite.

Au travers de cet article, vous allez découvrir qu’elles sont les avantages d’une telle pratique.


Pourquoi cet article ?

Certains d’entre-vous me diront peut être que le meilleur moyen de ne pas consommer de carburant est de ne pas prendre sa voiture et vous auriez tout à fait raison. L’idéal est bien évidemment de privilégier dans l’ordre, la marche, le vélo et les transports en commun. En particulier si votre trajet fait moins de 5 kilomètres !

Mais malheureusement, tout cela n’est pas toujours possible à l’heure actuelle. Il est donc important d’avoir un autre levier d’action pour agir.

C’est quoi l’éco-conduite ?

Comme évoqué dans l’introduction, l’éco-conduite est un ensemble de techniques et de pratiques adaptées à la conduite d’un véhicule. Ce concept est aujourd’hui enseigné dans les auto-écoles, mais ce n’était malheureusement pas le cas quelques années en arrière… Il y a donc encore beaucoup de personnes qui ne connaissent pas les bonnes pratiques et qui pourraient réduire leur consommation de carburant.

Avant d’aller plus loin

A votre avis, combien pourriez-vous économiser en pratiquant l’éco-conduite ? Quelle quantité de CO2 émise dans l’atmosphère chaque année pourrait être évitée juste en appliquant les bons gestes ? N’hésitez pas à partager vos réponses et les partager dans l’espace dédié aux commentaires =)

Est-il réellement possible de diminuer sa consommation ?

L’éco-conduite est généralement associée à tout un tas de bienfaits. Si l’on en croit la théorie, il serait possible de :

  • réduire son impact environnemental,
  • diminuer son stress au volant,
  • réduire le risque d’avoir un accident,
  • faire des économise financières.

A première vue, vous-vous dites peut être que tout ceci est trop beau pour être vrais ? Pourtant, toutes ces affirmations sont justes. Ce n’est pas pour rien que ce concept est aujourd’hui enseigné dans les auto-écoles et que certaines entreprises investissent massivement pour former leurs collaborateurs.

Bien qu’il n’existe pas de chiffres officiels, l’éco-conduite permettrait en moyenne de réduire sa consommation de 15% à 20 %. En fait tout dépend de votre style de conduite actuel et de votre capacité à appliquer les bons gestes.

Pour illustrer l’économie possible et pour vous motiver dans cette démarche, prenons un petit exemple.

Alphonse, « pilote chevronné » depuis de nombreuse années, a parcouru en 2018 15910 km à bord de son véhicule diesel et a consommé en moyenne 6.01 litres aux 100 kilomètres (consommation moyenne des voitures diesel cette année là d’après le portail des statistiques Statista). En prenant un prix moyen de 1.400 €/l de diesel, les dépenses d’Alphonse en carburant s’élèvent à 1338 €.

En 2019, Alphonse, motivé à réduire ses dépenses, a téléchargé mon guide sur l’éco-conduite (que vous pouvez vous aussi télécharger en cliquant sur le bouton ci-dessous 😀 )

En adoptant une conduite responsable, notre ami Alphonse a réussi à réduire sa consommation de 15% (soit 5.1 litres aux 100 kilomètres). Grâce à ses efforts, ses dépenses s’élèvent cette fois-ci à 1136 € par an, soit 202 € d’économie.

Plutôt pas mal non ? Pour celles et ceux qui souhaiteraient refaire ce calcul en prenant leurs propres chiffres, voici la formule que j’ai utilisé :

consommation carburant éco-conduite

Mais ce ne sont pas les seules économies possibles !

La consommation de carburant n’est que la partie visible des économies envisageable en pratiquant l’éco-conduite. Si vous êtes appliqué dans votre façon de conduire, vous avez de fortes chances de réduire d’autres postes de dépenses. En effet, cette pratique impose une conduite souple, de respecter les limitations de vitesses et de vérifier régulièrement l’état général de votre véhicule.

Si vous êtes assidu et rigoureux, vous devriez notamment ralentir l’usure de vos consommables comme par exemple les freins et les pneumatiques. Bien qu’il soit difficile de se prononcer sur l’économie possible, celle-ci est bien réelle et très certainement non négligeable dans la durée.

Mais ce n’est pas encore terminé :

Quelques conséquences indirectes

En adoptant une conduite souple et posée, vous devriez diminuer votre risque d’avoir un accident. Cela représente donc potentiellement une économie sur votre contrat d’assurance et les éventuelles dépenses liées à la réparation d’un véhicule.

Adopter ce type de conduite diminue également le risque d’attraper une contravention.

Enfin, vous devez avoir en tête que la consommation de carburant est directement liée à la qualité de l’air que l’on respire. Si tout le monde se mettait à l’éco-conduite, on pourrait réduire significativement la pollution de l’air. Or, comme vous le savez peut être, la pollution de l’air est aujourd’hui considérée comme un problème de santé publique. D’après le rapport du Sénat sur le coût économique et financier de la pollution de l’air publié en 2015,  le coût annuel des dépenses liées à la pollution de l’air pour les régimes obligatoires de sécurité sociale s’élève à plus de 3 milliards d’euros par an (de quoi faire de belles économies).

Quel impact sur l’environnement ?

Vous savez maintenant que l’on peut économiser son argent avec l’éco-conduite, mais qu’en est-il des conséquences sur l’environnement ? Notre style de conduite est directement lié aux émissions de gaz polluants dans l’atmosphère (dont les gaz à effet de serre qui participent au réchauffement climatique).

Donc si l’on réduit notre consommation grâce à une conduite responsable, on réduit aussi la pollution et on lutte contre le réchauffement climatique.

D’après l’article sur le dioxyde de carbone rédigé par l’association adilca, une voiture diesel émet environ 2700 grammes de CO2 par litre de carburant consommée contre 2400 grammes pour une voiture essence. Avec ces nouvelles données, nous pouvons facilement calculer les émissions de CO2 de notre cher Alphonse.

Dans les conditions précédemment citées, Alphonse a émis en 2018, 2581 kg de CO2 dans l’atmosphère. Énorme n’est-ce pas ?

Après avoir suivi ses cours d’éco-conduite, Alphonse a réussi à réduire à 2190 kg ses émissions de CO2. Cela représente tout de même 391 kg de moins.

Comme vous pouvez le constater, ce n’est absolument pas négligeable. Imaginez ce que cela pourrait représenter si tout le monde s’y mettait.

Que se passerait-il si tout le monde s’y mettait ?

Ramenons-nous maintenant à l’échelle d’une population. Selon une source de l’INSEE, le parc automobile français est composé d’environ 32.3 Millions de véhicules particuliers dont :

  • 19,855 millions de voitures diesel (qui parcourent en moyenne 15910 km),
  • 6,65 millions de voitures essences (qui parcourent en moyenne 8935 km).

A partir de toutes ces données, j’ai pu calculer que le parc automobile particulier français, représente une émission annuelle de 71.6 Milliards de kg de CO2… 

Mais alors, quelle quantité de CO2 pourrait être évitée chaque année si 25%, 50%, 75%, 100% de la population se mettait à l’éco-conduite et réussissait à réduire de 15% sa consommation ? La réponse dans le tableau ci-dessous.

Pourcentage des automobilistes pratiquant l'éco-conduiteRéduction des émissions de CO2 possible
25 %2,7 milliards de kg de CO2
50 %5.4 milliards de kg de CO2
75 %8.1 milliards de kg de CO2
100 %10,7 milliards de kg de CO2

Pour vous illustrer ces valeurs et vous donner un ordre d’idée, si 1 personne sur 4 (soit 25% de la population) se mettait à l’éco-conduite, c’est comme si l’on retirerait de nos routes 1 Millions de voitures diesel… ça fait réfléchir non ?

Conclusion

La pratique de l’éco-conduite est gratuite et accessible par tous les usagers de la route. Elle permet de réduire grandement les émissions de gaz polluants dans l’atmosphère mais aussi de faire des économies de carburant non négligeable. Il serait donc dommage de s’en priver…

J’espère que cet article vous donnera envies de vous y mettre 😀

Si la réponse est oui, trois solutions s’offrent à vous :

  • Participer à un stage payant d’éco-conduite. En général, ce sont des stages de très bonnes qualités dont le retour sur investissement est assez rapide.
  • Consulter mon article « Comment pratiquer l’écoconduite ? » dans lequel je vous livre toutes les astuces que j’utilise au quotidien 😀
  • Vous pouvez également faire les deux.

Cet article est maintenant terminé. Je vous remercie pour votre attention. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les poser en commentaires. Et surtout, pensez à partager cet article au maximum pour faire évoluer les mentalités =)

Article similaire :

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.